Modélisation multi-échelle du comportement électrique de nano-composites Cu-Nb

DSpace Repository

Show simple item record

dc.contributor.author GU, T
dc.contributor.author HERVE-LUANCO, E
ensam.hal.laboratories
  1157 Centre des Matériaux [MAT]
dc.contributor.author PROUDHON, H
ensam.hal.laboratories
  1157 Centre des Matériaux [MAT]
dc.contributor.author THILLY, L
dc.contributor.author DUBOIS, J.-B.
ensam.hal.laboratories
  95858 Laboratoire national des champs magnétiques intenses - Toulouse [LNCMI]
dc.contributor.author LECOUTURIER, F
ensam.hal.laboratories
  95858 Laboratoire national des champs magnétiques intenses - Toulouse [LNCMI]
dc.contributor.author CASTELNAU, o
ensam.hal.laboratories
  86289 Procédés et Ingénierie en Mécanique et Matériaux [Paris] [PIMM]
dc.contributor.author FOREST, s
ensam.hal.laboratories
  1157 Centre des Matériaux [MAT]
dc.date.accessioned 2016-06-17T12:52:17Z
dc.date.available 2016-06-17T12:52:17Z
dc.date.issued 2015
dc.date.submitted 2016-05-31T15:16:56Z
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/10985/10917
dc.description.abstract Les fils composites nanostructurés et architecturés cuivre-niobium, qui sont de bons candidats pour la génération de champs magnétiques intenses, allient une limite d’élasticité élevée et une excellente conductivité électrique. Ils sont élaborés par co-déformation d’un assemblage composite Cu-Nb. La microstructure, multi-échelle, est formée de 853 motifs élémentaires de Cu-Nb de taille caractéristique nanométrique. Afin d’étudier le lien entre la conductivité électrique effective et la microstructure, deux méthodes d’homogénéisation sont appliquées : l’une, en champs moyens (modèle auto-cohérent généralisé), dans laquelle une microstructure formée de motifs co-cylindriques répartis aléatoirement est considérée, et l’autre, en champs complets (éléments finis), dans laquelle l’aspect périodique de la microstructure expérimentale est pris en compte. Les effets de la taille des constituants élémentaires (nm), de la température, ainsi que de la densité de dislocations, sur la conductivité locale sont considérés. Le caractère multi-échelle du matériau est pris en compte grâce à un processus itératif. Les conductivités effectives longitudinale et transversale obtenues avec les deux méthodes sont en excellent accord, montrant un moindre effet de la distribution des fibres sur ces propriétés. Ces résultats reproduisent également les données expérimentales disponibles. fr
dc.language.iso fr
dc.publisher EDP Sciences
dc.rights Post-print
dc.subject Composites architecturés fr
dc.subject matériaux polycristallins fr
dc.subject méthodes d’homogénéisation fr
dc.subject modélisation multi-échelle fr
dc.subject conductivité électrique fr
dc.title Modélisation multi-échelle du comportement électrique de nano-composites Cu-Nb fr
dc.identifier.doi 10.1051/mattech/2015033
dc.typdoc Articles dans des revues avec comité de lecture
dc.localisation Centre de Paris
dc.subject.hal Sciences de l'ingénieur: Matériaux
dc.subject.hal Sciences de l'ingénieur: Mécanique
ensam.audience Internationale
ensam.page 9
ensam.journal Matériaux & Techniques
ensam.volume 103
ensam.peerReviewing Oui

Files in this item

 

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search


Number of documents in SAM

  • 2890 references in SAM

Newsletter

My Account

Reporting Suite

Help